yunnan yuanyang.jpg
 
 
 

Le sucre du palmier Lontar

modifié le lundi 27 juillet 2015

Le palmier Lontar (Borassus sundaicus) est une variété originaire et très présente dans les îles de la sonde. Dans d'autre région il porte le nom de palmier de Palmyre ou aussi palmier rônier

A la saison sèche les habitants des îles de Savu et Roti collectent le jus secrété par le palmier dans ses fleurs. Une ou deux fois par jour, les hommes doivent grimper jusqu'à la cime le long du tronc équipé de pierres maintenue par des lianes. Le tronc du Lontar ne peut en effet, pas être entaillé comme le cocotier sans conséquences pour sa survie.

 

Un palmier à sucre peut produire de 10 à 20 litres de sève par jour pendant la période de production qui peut durer cinq à six mois.

Cette sève, qui contient de l'ordre de 15 % de sucre, peut être consommée fraîche, comme une boisson nourrissante car outre le sucre elle apporte des protéines et des sels minéraux. Mise à fermenter, elle permet de produire du vin de palme, et par distillation, de l'alcool.

Les collecteurs emmènent avec eux des récipients fabriqués en feuilles de palme habilement pliées. Ils n'hésitent pas à passer d'arbre en arbre, de feuilles en feuilles, alerte comme des singes. Les fruits se présentent sous forme de noix ou d'inflorescences. Les fruits sont incisés et un récipient est attaché sous chaque fleur pour collecter le précieux nectar. Toutes ces opération sont réalisée sans la moindre assurance, sans cordes ni harnais. Les récipients redescendus, sont vidés dans des seaux fabriqués également en feuille de Lontar séchées. Le relais est passé aux femmes qui vont acheminer la récolte jusqu'à la maison.

lontar 07

Les îles du sud de la Sonde subissent une longue période de sécheresse qui interdit toutes autre cultures a ce moment. La collecte du jus de Lontar était devenu vitale pour les habitants puisqu'autrefois elle constituait le seul moyen de subsistance durant une bonne moitié de l'année.

Rentrées chez elles, les femmes vont faire réduire le jus du Lontar pour en faire un sirop qui pourra se conserver ou se vendre. L'opération est réalisée à l'écart de la maison principale pour ne pas risquer de propager des incendies. Les fourneaux en terre sont principalement alimentés par le bois des palmiers plus en age de produire et les nervures des feuilles de palme. Plusieurs foyers alimentés à longueur de journées sont installés dans tous les jardins.

lontar 16

L'outillage du collecteur de jus comprend un poignard pour réaliser les incisions, et un petit pinceau en fibre de palmier pour nettoyer les récipients de collecte.

Le sirop est conservé dans des jarres en poterie pour l'usage local. Il est de plus en plus exporté dans ces bidons vers d'autres îles indonésiennes

Le sirop peut également être transformé en galettes de sucre.

lontar 21

Le palmier Lontar a façonné la vie locale. C'est un arbre respecté, procurant aussi les matériaux de base pour la confection des habitations.

La feuille de ce palmier, a longtemps servi de support à l'écriture, notamment à Bali, à Java et dans le sud de Sulawesi (où il a donné son nom à l'alphabet Lontara des Bugis)

 

Diaporama de la collecte du sucre du palmier Lontar

en savoir plus sur ...

Développement (humain)

Processus sociaux, créé par opérations volontaristes.

Les religions, les langues, le patrimoine culturel sont des éléménts participants au développement humain.

Le Développement humain en économie est un facteur du développement des sociétés. L'Indice de développement humain (IDH) permet de l'évaluer

L'indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PNB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation.

jeune filles de l'ethnie des Bajo en Indonésie en période de Ramadan

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.