previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Fondements de la culture tibétaine

modifié le jeudi 30 juillet 2015

Au cours des siècles, le Tibet a développé une civilisation originale, d'une étonnante richesse culturelle, et qui s'est édifiée autour du pouvoir religieux et des grands monastères.

dans la province du Quinghai.

La culture tibétaine a pour fondement le bouddhisme, dont l'origine au Tibet est principalement indienne. Pendant plus de mille ans, les Tibetains ont conservé cet héritage culturel, qu'ils ont partagé avec d'autres pays voisins, dont la Chine. L'église lamaïste est une création unique tibétaine dont l'influence s'est étendue jusqu'à Pékin et à la Volga.

Bien que le Tibet apparaisse comme un pays de moines pacifiques, il n'en est pas moins un peuple de farouche guerrier. Son armée réussira par exemple à contenir l'expansion chinoise durant près de deux cents ans, du VII au IX siècle.

avec son épée traditionnelle

Jusqu'au milieu du XXème siècle, la population, était formée pour sa plus grande part, d'agriculteurs et d'éleveurs. Le clergé tenait une place importante et une élite aristocratique peu nombreuse occupait les postes de l'administration. L'organisation sociale s'apparentait à celle de la Féodalité du moyen âge occidental. L'influence chinoise a été notable au demeurant dans la constitution des institutions politiques

en savoir plus sur ...

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.

Clan

Un clan est un ensemble de familles associées par une parenté réelle ou fictive, fondée sur l'idée de descendance d'un ancêtre commun.

membres d'un des clans Korowai en Papouasie indonésienne