Maori

modifié le lundi 27 juillet 2015

Les Maori sont des peuples de l’Océanie, d’origine Austronésienne éparpillés dans les archipels de Polynésie.

Le terme Maori signifie "indigène" et ne correspond pas à une ethnie bien spécifique de Polynésie mais désigne l'ensemble des groupes de population de Polynésie et de Mélanésie orientale  parlant des langues océaniennes (polynésiennes), qui sont relativement inter-compréhensibles.

L’immensité du territoire occupé, essentiellement l’Océanie éloignée,  à conduit à des évolutions particulières de certaines populations  aussi bien du point de vue linguistique que sociale, mais en conservant des racines communes issues de l’Asie du sud-est maritime (culture Austronésienne)

C’est ainsi que les Marquisiens, peuple des îles Marquise, constituent une population particulière au même titre que les Maori de Nouvelles, Zélande, les Mao’i des îles de la Société ou des Tuamotu en Polynésie française, ou des Maori des îles Hawaï par exemple.

Collecte du Coprah aux Marquises

Une évolution récente tend à conserver l'usage du terme pour désigner spécifiquement les Maori de Nouvelle-Zélande et ceux des îles Cook, tandis que d'autres termes sont forgés pour désigner plus précisément d'autres groupes de population, comme mā’ohi en tahitien. Le plus souvent ils prennent le nom de l’archipel qu’ils habitent : les Tongien, les Fidjien… bien que dans ce cas ils ne soient pas tous d’origine Maori.

Le peuple de culture Maori dans son ensemble, représente de l’ordre de 2 millions de personnes. Un important métissage rend imprécis les contours de cette estimation et se réfère aux locuteurs des langues océaniennes.

en savoir plus sur ...

Géopolitique

Les analyses géopolitiques se basent les études des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire, l’analyse des rapports de forces entre divers acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Exemple parmi d'autres : Le développement de la culture industrielle du thé en Asie a eu des conséquences importantes dans les relations géopolitiques mondiales

 

La géopolitique, se doit d'utiliser l'ensemble des connaissances liées à la géographie (géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes sociales, économiques, culturelles, sanitaires, les matières premières et les flux de ressources), mais aussi utiliser l'histoire, la science politique, etc. 

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 197 invités et aucun membre en ligne