korowai.jpg
 
 
 

Géographie de l'Afrique australe

modifié le dimanche 30 décembre 2018

L'Afrique australe est constituée de l'ensemble des territoires situés au sud de la forêt équatoriale africaine.

Les grandes zones eco-géographiques sont :

  • L’Afrique australe de l’ouest, désertique ou semi-désertique
  • L’Afrique méridionale (Afrique du Sud)
  • La côte de l’océan indien
  • Les iles de l’Océan indien dont la plus grande est Madagascar

Chutes du Zambèze (Victoria)

Primitivement occupée par les peuples Khoïsan puis Bantoue, cette région fit l'objet de plusieurs vagues de colonisation européenne qui ont laissé leurs traces dans le dessin des frontières politiques actuelles de la région.

L’Afrique australe est peu montagneuse et se caractérise par un climat allant du désertique au Méditerranéen dans l’extrême sud, avec de vastes zones de savane. En son centre le delta intérieur de l’Okavango offre une zone marécageuse originale par sa biodiversité.

Madagascar par son insularité regroupe tous les types de climats africains, d’équatorial à semi-désertique et constitue un éco-système spécifique.

en savoir plus sur ...

Civilisations - (déf.)

  « Ce que les hommes appellent civilisation c’est l’état actuel des mœurs et ce qu’ils appellent barbarie ce sont les états antérieurs » A.France.

 

« La civilisation ne peut se définir que par rapport à toutes les  sciences de l'homme (géographie, sociologie, économie, psychologie collective) en n’ignorant pas l’histoire »  F.Braudel

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.