Peuples de l'Iran

modifié le jeudi 19 septembre 2019

L’Iran est peuplé par une importante diversité ethnique puisque les Persans (iraniques) ne représentent que 45 à 50% de la population.

Au Moyen-Orient, avec de l’ordre de 80 millions d’habitants, l’Iran figure au même rang par sa population, que la Turquie ou l’Égypte. Elle représente celle combinée de sept de ses voisins du Golfe persique. (De l’Irak à Oman)

les peuples de l'Iran

Depuis 1979, la population a doublé, mais le rythme se réduit, car les Iraniennes, parmi les plus éduquées du monde, ont ramené la natalité de 7 à moins de deux enfants par femme.

Les minorités sont principalement constituées de populations de langue turque (Azéris, Turkmènes, Kashkaïs) pour 20 à 24%, de Kurdes (7 à 10%), de Baloutches et d’Arabes. Ils sont pour la plupart des transfrontaliers. Les Arméniens et les juifs comptent aussi parmi des minorités encore actives.

Les Iraniens sont principalement des urbains, vivant dans de grandes agglomérations. Téhéran frôle avec sa banlieue, les 15 millions d’habitants, et Ispahan 6 millions hab., Shiraz, 4,2 millions, Meched, 4,5 millions pour ne citer que les plus importantes.

L’Iran est un grand foyer de création intellectuelle, notamment poétique. La langue persane n’a pas été balayée par l’arabe, même s’il en a emprunté et adapté l’écriture.

Rubrique(s) : Peuples de l'Iran ,

en savoir plus sur ...

Développement (humain)

Processus sociaux, créé par opérations volontaristes.

Les religions, les langues, le patrimoine culturel sont des éléménts participants au développement humain.

Le Développement humain en économie est un facteur du développement des sociétés. L'Indice de développement humain (IDH) permet de l'évaluer

L'indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PNB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation.

jeune filles de l'ethnie des Bajo en Indonésie en période de Ramadan

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.