previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Peuples et culture ethiopienne

modifié le samedi 28 décembre 2019

La géographie de la corne de l’Afrique, avec ses hauts plateaux difficilement accessibles depuis l’ouest, mais avec des ouvertures vers la mer rouge, a conduit les habitants, héritiers de l’antique royaume d’Aksoum, à se tourner vers le Moyen-Orient, creuset de leur culture, plutôt qu’en direction de l’Afrique subsaharienne. 

Pâques éthiopienne

L'Éthiopie dénommée autrefois Abyssinie, est un îlot de Terre Sainte du Peuple élu, Nouvel Israel, qui occupe les hauts plateaux de l'Est africain, entouré des peuples musulmans vivant dans l'enfer torride des basses terres orientales

Les Éthiopiens s'enorgueillissent à la fois d'une histoire biblique, la visite de la reine de Saba au roi Salomon y aurait eu lieu il y a trois mille ans et de leur résistance à la colonisation. La culture éthiopienne est la seule culture écrite africaine au sud du Sahara.

Les peuples d'Éthiopie sont à la base du « fédéralisme ethnique » autour duquel est structurée l'organisation interne du pays. Les régions administratives sont nommées à partir de déterminants « ethniques » présumés caractériser la majorité des habitants.

D'après le recensement de 1994, les Oromos et les Amhara représentent respectivement 32,1 % et 30,2 % de la population et sont démographiquement les entités les plus importantes. On dénombre aussi les Afars (7 %), les Tigrés (4,2 %), les Somalis (4,0 %), les Gurages (4,3 %), les Sidamas (3,4 %) ou les Welaytas (2 %) qui ensemble représentent près de 25 % des Éthiopiens, et d'autres groupes encore moins nombreux.

L’Éthiopie compte en fait 80 ethnies.  La mosaïque qu’ils composent juxtapose des populations très différentes les unes des autres, gardant encore leur caractère propre. Deux d’entre elles ont des origines particulières :

  • Les Ras Tafari

Né en Jamaïque sous l'impulsion de Marcus Garvey (1887-1940), le mouvement rastafari prône un retour des Noirs déracinés en Afrique. L'Éthiopie devient alors une nouvelle Terre promise où l'empereur Haïlé Sélassié (1892-1975), nommé auparavant Ras Tafari – nom à partir duquel fut formé celui du mouvement –, apparaît comme le nouvel envoyé de Dieu

  • Les Falachas

Communauté à part dans une Éthiopie chrétienne, les juifs éthiopiens, également appelés Falashas ou Beta Israël, (la maison d'Israël), ont su préserver au cours des siècles leurs particularités sociales et religieuses. Longtemps isolés des courants juifs traditionnels, il se sont rapprochés davantage des chrétiens d'Éthiopie, dont les pratiques et les rites présentent de nombreuses similitudes. Ces juifs, au passé si particulier, résident aujourd'hui pour la plupart en Israël, après deux vagues de migrations successives, en 1984 et 1991. Depuis 1991, l'émigration des Beta Israël se poursuit à un taux annuel d'environ 3000.

en savoir plus sur ...

Civilisations - (déf.)

  « Ce que les hommes appellent civilisation c’est l’état actuel des mœurs et ce qu’ils appellent barbarie ce sont les états antérieurs » A.France.

 

« La civilisation ne peut se définir que par rapport à toutes les  sciences de l'homme (géographie, sociologie, économie, psychologie collective) en n’ignorant pas l’histoire »  F.Braudel

Religion (definition)

Une religion est un ensemble de croyances, de pratiques et de rites communs à un grand nombre d'êtres humains, qui définissent le rapport de l'homme avec le sacré et, partant, une part de sa compréhension du monde. Il a existé de très nombreuses religions et mythologies sur la Terre, avec chacune ses caractéristiques particulières.