previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Habitants des basses terres occidentales (corne de l'afrique)

modifié le mardi 17 décembre 2019

Les habitants historiques des basses terres occidentales de la corne de l’Afrique sont majoritairement des noirs. Ils s’éparpillent en de nombreuses ethnies vivant toujours en tribus sur des territoires historiquement disputés entre eux.

Le Sud-ouest éthiopien n’a été conquis par l’empire éthiopien qu’au XIXe siècle et intégré à l’état qu’assez récemment. La région attire de nombreuses familles du nord historique venu « coloniser » ces territoires peu densément peuplés.

Hamer- Bana

Les ethnies présentes se répartissent en deux familles.

Des pasteurs nomades dans les grandes plaines en basse altitude, et les agriculteurs sédentaires colonisant les pentes arbustives et forestières des collines et montagnes au-dessus de 1 500 m.

Des semi-nomades se déplacent dans une zone intermédiaire entre le rift et la plaine de l’Omo qui descend des hauts plateaux éthiopiens.

C’est dans cette zone que vivent les Bana et les Ari de culture omotique, mais aussi les Arbore et Tsamako. Plus au sud sont les basses terres de collines avec les Hamar ( Hamer)

 

Selon la géographie, les nombreuses ethnies de la région se répartissent sur :

  • La basse vallée de l’Omo
  • Habitants des basses terres de l’ouest des hauts plateaux éthiopiens et du sud Soudan
  • La région du Rift Sud de l’Éthiopie et contrefort environnant

Dans la basse vallée de l’Omo des ethnies emblématiques comme les Mursi, Hamar, Karo ou Dassanetch y survivent encore hors du temps.

À l’Ouest des hauts plateaux, les ethnies les plus importantes sont les Nuers et les Dinkas, habitant majoritairement au sud Soudan. Ce sont des pasteurs élevant du bétail, base de leurs ressources.

Dans la région du Rift les ethnies les plus nombreuses sont les Gouraghé les Dorzé et les Sidamos. Les Oromos sont également très présents. Mais les habitants les plus remarquables sont les Konso qui ont développé sur ces terres d’origine volcanique une agriculture variée sur des terrasses laborieusement construites.

en savoir plus sur ...

Sociologie

Elle cherche à comprendre et à expliquer l'impact du social sur les représentations (façons de penser) et comportements (façons d'agir) humains. Ses objets de recherche sont très variés puisque les sociologues s'intéressent à la fois au travail, à la famille, aux médias, aux rapports de genre (hommes/femmes), aux religions, ethnicités, bref, à l'environnement humain.

Développement (humain)

Processus sociaux, créé par opérations volontaristes.

Les religions, les langues, le patrimoine culturel sont des éléménts participants au développement humain.

Le Développement humain en économie est un facteur du développement des sociétés. L'Indice de développement humain (IDH) permet de l'évaluer

L'indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PNB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation.

jeune filles de l'ethnie des Bajo en Indonésie en période de Ramadan

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 303 invités et aucun membre en ligne