Culture Karen

modifié le lundi 22 avril 2019

Mode de vie des Karens

Le peuple Karen se fixe au nord de la Birmanie aux alentours du VIIIe siècle av. J.-C..

Peuple originaire des contreforts de l’Himalaya, probablement du Yunnan il vivait de chasse, de pêche et de cueillette. Les villages se déplaçaient avec l’épuisement des terres consacrées aux rizières de montagne qu’ils cultivent suivant une rotation quinquennale.

Pays karen à la frontière Thaï

Les Karens sont devenus en général des agriculteurs produisant des céréales et des légumes et élevant des animaux. Ils ont été particulièrement célèbres en Asie pour leur réputation en matière de domestication d’éléphants, activité devenue rare.

Utilisation d’éléphants en pays Karen

20% des Karen sont chrétiens, 80% bouddhistes, pratiques auxquelles se superposent des croyances animistes. Les sites bouddhiques sont nombreux dans les basses terres de l’état Karen (Grottes et monastères)

grotte de Saddan

 

Ils possèdent une tradition orale forte. Leurs langues sont rattachées au groupe tibéto-birman.

enfants karen

 

Organisation sociale

Les intérêts économiques et politiques sont plus importants pour l'identité karen que les caractéristiques culturelles ou les distinctions "ethniques"

L’organisation sociale des villages Karens est en règle générale structurée par le mariage : les femmes restent dans la famille de leurs parents, même mariée, les hommes rejoignent donc la famille de leurs épouses.

Dans les héritages, les terres et les maisons sont donc généralement transmises aux femmes tandis que le mobilier et les animaux sont transmis aux hommes.

maison karen

Coutumes vestimentaires

Parmi tous les Karens, les habitudes et la culture vestimentaires sont les mêmes, mais avec des spécificités ornementales selon les ethnies. Si les femmes et hommes arborent des turbans colorés, certaines ethnies se distinguent comme les femmes Padaungs par exemple, par des anneaux autour du cou (« femmes-girafes ») et les femmes Kayah des anneaux autour de leurs genoux (« femmes-éléphants »).

La couleur des vêtements informe sur l’origine géographique et sur le statut marital de celui qui les porte. Le rouge domine chez les Sgaw et les Kayah, leurs habits sont plus éclatants. Le bleu est plus présent chez les Pow, leurs habits sont plus sombres.

habillement des karens

La femme Karen habillée de blanc indique qu’elle est célibataire. Quand elle porte du noir, c’est qu’elle est mariée. L’homme Karen aussi annonce son mariage par le noir, mais son célibat par le rouge. Les hommes, Pow comme Sgaw, vivant dans le nord de la Thaïlande ont tendance à porter des pantalons sombres (noirs, bleu marine), plus au sud, les couleurs sont plus chaudes. L’homme porte parfois le sarong. En haut, ils portent des tuniques col en V et des rayures rouges, blanches et jaunes.

À l’origine, tous les vêtements étaient faits du coton local. Aujourd’hui, au mieux les Karens continuent de teindre le fil eux-mêmes en utilisant des teintures naturelles traditionnelles, au pire ils achètent des vêtements dans les supermarchés.

forestiers karen

Rubrique(s) : Karen ,

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Ethnies - (def.)

Groupement humain, uni selon des critères culturels variés : organisation familiale (appartenance à un clan), utiliser une langue commune, partager des pratiques religieuses, partager des modes de subsistance, répondre a des traits raciaux, habiter sur un territoire reconnu…

Il en aurait été recensé plus de 12 000 dans le monde.

femme de l'ethnie des Himba (Namibie)